KINÉSITHÉRAPIE MUSCULOSQUELETTIQUE

 
 
 

NOUS SOMMES EXPERTS EN KINÉSITHÉRAPIE MUSCULOSQUELETTIQUE

 
 

Rééducation Posturale

 
 
 
Rééducation Posturale
 
 
 
La rééducation posturale consiste à de techniques efficaces dans la prévention et/ou le traitement de douleurs et modifications posturales, approchant l’individu de façon intégrale.

Suivant les interrelations entre la respiration, les muscles et le squelette humain, nos techniques traitent les modifications du corps humain, prenant en compte les besoins individuels de chaque patient, car chaque organisme réagit différemment aux agressions subies.

Indiqué pour enfants, adolescents et adultes.
Chez Physiokinesis, nous mettons à votre disposition 2 techniques différentes pour la rééducation posturale :

1. RPG – Rééducation Posturale Globale
2. Pilates Clinique
 
 
 
 
 

1. RPG – RÉÉDUCATION POSTURALE GLOBALE

 
Créée il y a environ 25 ans, la méthode R.P.G. est très connue et utilisée en kinésithérapie ; elle consiste à l’application de postures actives adoptées par le patient et qui, simultanément, allongent les chaînes musculaires plus rigides de notre corps. Son but est l’obtention de l’équilibre des forces musculaires qui agissent sur nos articulations et la normalisation des fonctions qui leur concernent.

Dans cette méthode, les muscles statiques sont travaillés en postures actives et consécutives à l’aide des muscles dynamiques, toujours en décompression articulaire et vers la globalité. De la conséquence comme point de départ jusqu’à la cause du problème, nous cherchons à retrouver la bonne morphologie et à résoudre les problèmes concernés.

Les sessions R.G.P. sont individuelles ; leur durée est d’environ une heure et comprennent deux postures :
  • Un examen détaillé est réalisé au début de chaque session pour évaluer la posture statique du patient, il lui est aussi demandé de répondre à quelques questions et à passer quelques examens musculosquelettiques ;
  • Deux postures sont choisies, les plus adéquates d’après l’évaluation du patient ;
  • La périodicité des sessions est normalement hebdomadaire. Pourtant, selon les cas, elles peuvent se réaliser deux ou trois fois par semaine ;
  • La durée totale du traitement dépend de la pathologie.
 
 
 

2. PILATES CLINIQUE

 
Le Pilates consiste à un ensemble d’exercices de basse intensité et de peu de répétitions qui nous permet d’atteindre le bien-être physique et émotionnel, grâce à 7 principes : concentration, respiration, activation du centre (core), précision, contrôle du mouvement, fluidité et routine.

Les exercices renforcent et allongent le corps, améliorent la posture et la flexibilité, aident à la mobilité des articulations et travaillent l’autocontrôle et la respiration. Outre ces bienfaits, ils aident à améliorer la conscience corporelle. En conséquence, à chaque jour, de plus en plus de personnes se rendent à la méthode Pilates !

Tout le monde peut pratiquer Pilates, d’où la grande diversité de pratiquants : de personnes en bonne santé à des athlètes, de personnes avec des troubles du domaine musculosquelettiques à de femmes enceintes, entre autres.

Chez Physiokinesis nous avons décidé d’allier les bienfaits du Pilates avec la kinésithérapie ! Ici les classes seront dispensées par un kinésithérapeute expérimenté et en groupes de 2 à 3 personnes ou en entraînement individuel. De cette façon, votre entraînement sera plutôt sûr et selon vos besoins.
 
 
 
 
 

Dysfonction de L’Articulation Temporomandibulaire

 
 
 
Dysfonction de L’Articulation Temporomandibulaire
 
 
 
ATM est l’abréviation de l’expression articulation temporomandibulaire, c’est-à-dire, l’articulation entre le crâne et la mandibule. Si vous mettez vos doigts devant vos oreilles et ouvrez la bouche, vous sentirez les articulations.

Des personnes portant un dysfonctionnement de l’ATM peuvent présenter des symptômes diversifiés tels que de la fatigue et sensibilité aux muscles masticateurs, des bruits et crépitations pendant l’ouverture ou la fermeture de la bouche, et la limitation du mouvement. Il est aussi fréquent des plaintes tels que les maux de tête, les vertiges, la douleur cervicale, la douleur à l’oreille et même du bourdonnement (tinnitus). Cette variété de symptômes finit souvent par rendre difficile le diagnostic et le traitement.

Ce qui est intéressant sur l’ATM est sa proximité avec les dents et les oreilles ce qui rend possible, par exemple, qu’une douleur chronique aux dents et aux oreilles découle d’un dysfonctionnement de la mandibule.

La cause du dysfonctionnement temporomandibulaire est complexe et comprend plusieurs facteurs de prédisposition tels que la mauvaise occlusion, la mauvaise posture, le traumatisme, l’accélération ou décélération cervicale, l’hyperlaxité ligamentaire, le stress émotionnel, des habitudes parafonctionnelles (mordre les stylos/crayons, mâcher du chewing-gum), parafonctions (bruxisme et serrage de dents). La bonne nouvelle est que plusieurs d’entre eux peuvent être traités par un kinésithérapeute.

Grâce à de manœuvres de thérapie manuelle et d’exercices spécifiques il est possible de récupérer le mouvement et le fonctionnement de l’ATM sans symptômes, aussi bien que d’optimiser sa relation avec la cervicale et la posture.
 
 
 
 
 

Kinésithérapie Pré et Postopératoire

 
 
 
Kinésithérapie Pré et Postopératoire
 
 
 
Chez Physiokinesis, nous mettons en relief l’importance de la kinésithérapie pour les périodes pré et postopératoire.
Après une chirurgie orthopédique il est essentiel de commencer la kinésithérapie au plus bref possible, pour contrôler la réponse inflammatoire et la douleur, aussi bien que pour rétablir la mobilité et la force musculaire, pour que le patient puisse réacquérir son indépendance fonctionnelle.

Quoique les bienfaits de la kinésithérapie postopératoire dans le procédé de récupération de la force, du mouvement, et de la fonctionnalité du corps du patient soient indiscutables, l’expérience a démontré qu’un accompagnement préalable à la chirurgie n’est pas pris en grande considération, ce que contribuerait de façon importante pour accélérer le cadre de réadaptation.

La kinésithérapie a un rôle fondamental dans la prescription d’exercices et dans la réalisation de traitements plus convenables à considérer avant que le patient entre dans la salle d’opération, pour s’y soumettre à la chirurgie dans les meilleures conditions possibles de mobilité, flexibilité, force et circulation sanguine. Plus le corps est préparé, plus rapide sera sa récupération.

Outre l’action sur l’aspect physique du patient, la kinésithérapie préopératoire a aussi une fonction instructive. Il est très important d’éduquer le patient, en lui apprenant à se conduire après la chirurgie, pour ne pas nuire aux résultats attendus. Nous apprenons au patient des moyens pour qu’il puisse identifier tout signe d’alerte et contrôler la douleur et le processus inflammatoire, chez lui, et aussi pour qu’il puisse réaliser ses activités quotidiennes correctement, par exemple, prendre une douche, s’habiller et se déplacer avec des béquilles, le cas échéant.

Avec le suivi de notre équipe, très expérimentée dans le traitement de patients qui ont subi une chirurgie orthopédique, il sera possible de renforcer le résultat de la chirurgie du patient, chez notre clinique ou à son domicile.
 
 
 
 
 

Dry Needling

 
 
 
Dry Needling
 
 
 
Le Dry Needling, ou puncture sèche, est reconnu comme un procédé thérapeutique adjuvant dans le domaine de la pratique du kinésithérapeute. La technique est utilisée dans le traitement des dysfonctions musculosquelettiques, des fascias et du tissu conjonctif.

La puncture sèche a un grand potentiel pour le traitement de la douleur du syndrome myofascial, désactivant les points gâchette (trigger points) musculaires ; ceux-ci se caractérisent par un point hyperirritable, localisé sur une bande en tension d’un muscle, ou fascia musculaire, associé à la douleur locale et/ou mentionnée. Le diagnostic du syndrome de la douleur myofascial est purement clinique, basé sur les antécédents détaillés, l’examen physique complet réalisé par palpation musculaire des points gâchette, et l’observation de la fonction motrice.

La puncture sèche se fait avec la pénétration d’une aiguille d’acupuncture, réalisée sans introduire aucun médicament (d’où le nom) ; elle a pour principe le stimulus mécanique des points gâchette qui se localisent sur les muscles squelettiques. L’insertion de l’aiguille vise à défaire le nœud à travers un reflet épineux qui génère une contraction soudaine et involontaire des fibres musculaires affectées et fait que les mêmes relâchent tout de suite.

Le Dry Needling est une procédure caractérisée comme très peu invasive dans laquelle une aiguille d’acupuncture est introduite directement dans un point gâchette musculaire. La technique est fréquemment confondue avec l’acupuncture traditionnelle chinoise. Quoiqu’une aiguille d’acupuncture soit utilisée, la thérapie se base sur le raisonnement traditionnel de la médecine occidentale, fondée sur des principes neurophysiologiques différents.

La puncture est typiquement suivie d’exercices d’étirement ou réglages ergonomiques à travers des exercices, dont la finalité est celle de rétablir le mouvement de manière complète et indolore, évitant les répétitions.
 
 
 
 
 

Biofeedback Électromyographique (BEMG)

 
 
 
Biofeedback Électromyographique (BEMG)
 
 
 
L’analyse du mouvement par Biofeedback Électromyographique (BEMG) permet la rééducation de standards de mouvements et temps d’activation modifiés par la surveillance et la quantification de l’activité musculaire.

Le stimulus visuel et auditif du BEMG permet une plus grande motivation et une participation plus active du patient, portant en conséquence le succès de l’intervention et facilite la maintenance de résultats objectifs. Il s’agit d’une méthode d’évaluation, prévention et traitement avec l’application dans les zones musculosquelettiques, uro-gynécologique et neurologique. Dans le domaine musculosquelettique, elle a d’excellents résultats pour la pathologie de l’épaule, par exemple, sur le conflit sous acromial et le genou.